( 3 juin, 2013 )

6 juin 1944… « Ils » : n’oublie jamais !!!

6 juin 1944...

Nous étions le 6 juin 1944, la tempête et la bataille faisaient rage.

La  jeune femme avait suivi ses parents dans les tranchées du bois de Bavent.

Après quatre ans d’occupation, de terreur, d’horreurs,

 dans Hommages et coups de gueule !

« ils » étaient enfin venus pour nous délivrer !!!

Les parachutistes, pour la plupart d’entre-eux, étaient déjà morts avant même d’avoir touché le sol.

« Ils » étaient venus sacrifier leur vie pour sauver la nôtre, sauver la sienne !

Depuis ses treize ans, les nuits n’étaient faites que de cauchemars, ponctués du bruit des bottes allemandes, des bombardements entre deux exécutions sommaires, et toutes les angoisses où se mêlent faim, délations, files d’attente à la boulangerie, privations…

Pourrait-elle enfin retrouver le vrai sommeil ?

Pourrait-elle enfin fêter son anniversaire, dix-huit ans en juillet, dans une France Libre ?!?

Si seulement…

On se rapprochait du but, mais la route était encore longue !

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Cette jeune femme n’était autre que ma Maman.

Elle effeuilla quelques pages sur l’éphéméride, avant de passer à nouveau ses vacances « à la source » chez mes Grands-Parents, se faisant un devoir de rendre hommage à ceux qu’elle a vu mourir de ses propres yeux.

Le petit enfant qui lui tenait la main n’était autre que moi, né treize années après ce débarquement qui rendit l’Europe Libre (du moins celle du Bloc Ouest).

Elle me fit promettre de ne jamais oublier

ces héros.

Je m’en suis fait un devoir : celui de la mémoire…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Depuis, je ne cesse de leur dire :

 

« Merci !!! »

14 Commentaires à “ 6 juin 1944… « Ils » : n’oublie jamais !!! ” »

  1. FANETTE dit :

    Bonjour JJ
    Il y a des moments d’histoire à ne pas oublier c’est vrai, mais tu vois, moi, j’en ai tant entendu parler de cette foutue guerre, que ça m’a fichu la haine de l’histoire :lol:

    Bonne journée
    bisous à vous deux

    • Bonjour FANETTE,

      Je comprends..
      Chez nous, c’était un sujet inévitable, dans la mesure où mon Grand-Père (le fameux René de ma saga), pour fuir l’invasion de Paris en 40, s’installa en Normandie pour être tranquille pendant toute la guerre, avant de ce retrouver en première ligne !!! :)

      Grrrrrrrrros Bisous,

      Jean-Jacques.

  2. jcn54 dit :

    En mémoire de tous ces héros anonymes nous nous devons de faire perdurer le souvenir…
    Bonne journée JJ

    • Salut JC,

      Et je compte bien contribuer à relayer chez les plus jeunes le message que nos aînés nous ont transmis :
      la guerre n’est pas un jeu, la liberté n’est jamais complètement acquise…
      Notre bonheur (quand il nous est possible de l’atteindre) n’a été possible que par ceux qui nous l’ont offert au sacrifice de leur vie !!!

      Amitiés,

      Jean-Jacques.

  3. Béa dit :

    Bonjour Jean Jacques
    ton article est très émouvant !
    merci de nous faire partager ce souvenir et moment de ta vie…
    je comprends qu’il soit important, et si beaucoup sont encore là, c’est bien grâce à tous ses sacrifices humains…
    bonne journée à toi
    Bizz

    • Bonjour Béa,

      « Un gars venu de Géorgie
      Qui se foutait pas mal de toi
      Est venu mourir en Normandie
      Un jour où tu n’y était pas »
      (Sardou)

      Tout était dit dans la chanson, à part que ma Maman y était…

      Bisous,

      Jean-Jacques.

  4. binicaise dit :

    Combien de jeunes hommes tombés pour cette libération tu as raison souvenons nous. Quand la guerre a commencé j’avais 1 an toute ma petite enfance a été marqué par l’occupation et les privations et quand j’entends la génération des quadra dire vous avez de la chance vous avez tout eu, je pense oui deux guerres la seconde guerre mondiale et la guerre d’Algérie à 18 ans quelle chance….
    Bonne journée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  5. chamade1000 dit :

    Bonjour
    Bien entendu qu’il ne faut pas oublier!
    Tous ces soldats sacrifiés pour délivrer les pays occupés par l’ennemi!
    Il y a eu trop de morts…
    Je sais que ma maman avait « évacué » de la Belgique vers la France mais avait fait demi-tour car c’était la même chose partout!
    Ce fut une époque trop difficile pour beaucoup!
    Bonne journée
    Amicalement
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

  6. myelitetmoi dit :

    Superbe article JJ!
    J’aime que l’on parle de ce jour J de DELIVRANCE !!
    C’est une très belle mémoire et en plus tous nous fait partager ton histoire.
    MERCI MERCI =)
    pour ma part j’honore toujours l’appel de 18 juin 40. et j’ai tjrs accroché chez moi l’appel du Général de Gaulle. C’est important de ne pas oublier ce vent le LIBERTE et RESISTANCE.

    Merci pour ton comm’ qui me fait bien plaisir.
    Passes une très belle journée JJ et à bientôt de lire et te relire
    ;-)

    Dernière publication sur Santé, Espérance et Pêche : TENDINITE NEVRALGIQUE EPAULES

  7. Oh que oui,n’oublier le devoir de mémoire,
    surtout par ces temps où d’inconscients jeunes fachos se font tant remarquer par leur ignominie,on ne joue avec la liberté !!,

    très émouvant ton hommage Jean-Jacques,
    très bonne soirée à toi.

    Dernière publication sur chasseur d'images spirituelles : Âme en mal de vérité

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|