( 26 décembre, 2010 )

Si J.S. Bach m’était conté… Episode 2

2) DE « VEIT » A JEAN-SEBASTIEN

Si J.S. Bach m'était conté... Episode 2 dans Si J.S.BACH m'était conté... empire_charles_quint

http://www.youtube.com/watch?v=2cO5QOqqWqw

Ainsi donc, Veit, Le Premier Bach musicien, vivait en Hongrie.

Sa foi était luthérienne et il n’était pas question pour lui d’y renoncer.

C’est pour échapper à la guerre religieuse menée par Charles Quint et aux persécutions qui en découlaient que le bon Veit vendit tous ses biens et se fixa à Weichmar, près de Gotha, où sa foi était tolérée, dans la Thuringe qui sera le fief de la famille Bach…

220px-Thueringen-Wechmar-Veit-Bach-M%C3%BChle dans Si J.S.BACH m'était conté...

Le moulin de Veit à Wechmar.

Veit eut au moins deux enfants dont Hans, l’arrière-grand-père de J.S. Bach.

Il était à la foi meunier et musicien. Il jouait de la cithare après son travail.

Né à Wechmar en 1549, il a pu développer ses talents de musicien auprès de son oncle Caspar qui le recueillit à Gotha en qualité d’élève.

Revenu à Weichmar, il épouse Anna Schmied, fille d’un hôtelier.

De nombreux voyages en Thuringe lui permirent d’exercer et de perfectionner son art.

Le monde musical de cette époque était domminé par, entre-autres, un organiste et compositeur néerlandais : Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621), dont nous aurons l’occasion de reparler…

http://www.youtube.com/watch?v=KQw3wo08bbM

A la mort de son père (1577 ?), Hans reprend le moulin de celui-ci.

Hélas, il ne peut échapper à une épidémie de peste qui l’emporte en 1626 !

Il avait su se faire un statut suffisamment puissant pour laisser un portrait à la postérité, ainsi que trois enfants musiciens :

- Johann (1604-1673)

- Christoph (1613-1661) le papa d’Ambrosuis, géniteur de Jean-Sébastien

- Heinrich (1615-1692) le grand-père de Maria Barbara, 1ère épouse de Jean-Sébastien (!).

Hans, fils de Veit l'ancêtre des Bach

Hans, fils de Veit, l’ancêtre 
des Bach.

Christoph eut lui-même trois enfants musiciens :

- Georg Christoph (1642-1697),

dont la seule oeuvre connue à ce jour est :

Siehe, wie fein und lieblich ist es

un concert vocal sur le spaume 133, en l’honneur de la visite de ses frères venus fêter son anniversaire (en septembre 1689)

http://www.youtube.com/watch?v=SNRvuVVc7j0

Ses deux frères,

- Johann Christoph (1645-1693)

- Johann Ambrosius (1645-1695), 

étaient jumeaux et si ressemblants que même leurs épouses ne pouvaient les distinguer !

Carl Philipp Emanuel, le plus doué des fils de J.S. Bach, écrira, en évoquant son grand-père et son grand-oncle :

« … Leur manière de parler, leurs sentiments, tout était identique. »

Johann Ambrosius Bach se lia d’amitié avec un musicien de renom nommé Johann Pachelbel, qui devint un ami incontournable de la famille Bach…

Ceci fut composé 5 ans avant la naissance de Jean-Sébastien :

http://www.youtube.com/watch?v=JvNQLJ1_HQ0

 

A suivre…

 

4 Commentaires à “ Si J.S. Bach m’était conté… Episode 2 ” »

  1. canelle49 dit :

    Bonjour JJ, belle surprise ce matin, une nouvelle vie d’un compositeur combien merveilleux aussi que tu nous remets en mémoire en nous offrant ces liens et son histoire, merci pour ce cadeau.

    Bisous, Helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  2. Bonjour canelle,

    Merci pour l’intérêt que tu y portes…

    Cette partie n’était pas évidente, car la documentation se contredit souvent sur les dates et anecdotes de cette époque.
    Je prépare déjà l’épisode « trois » qui parlera de la jeunesse de Jean-Sébastien et du monde musical de l’époque.

    Bisous,
    Jean-Jacques.

  3. CILOU dit :

    Bonjour,
    Je me plonge à nouveau dans tes écrits! Je ne sais pas où tu vas chercher tes informations. J’ai depuis la fac de musique quelques livres dans lesquels j’aime me replonger..;et tant pis s’ils ne disent pas tous la même chose! L’important étant de pouvoir associer les compositeurs et leurs oeuvres…en ce moment j’écoute beaucoup Chopin et Carl Orff (Carmina Burana) L’un est toute en finesse, l’autre en force…
    Merci aussi pour tes passages chez moi très cher, j’apprécie!je t’embrasse, CIlou

    Dernière publication sur Plius : Le moment

  4. Bonjour Cilou,

    Tout ceci est réciproque, je viendrai te présenter mes souhaits sur ton blog tout à l’heure…

    Pour la documentation, j’ai un livre de référence dont je parlerai au dernier épisode et que je possède depuis 26 ans (déjà :( ), et internet m’aide beaucoup, mais il faut trier car il s’y dit parfois n’importe quoi !

    Exemple :

    un « Veit Bach » est mort à Wechmar le 8 mars 1616, il s’agit peut-être d’un fils ou d’un neveu.

    La toile ne s’embarrasse pas de ce genre de détail et le désigne comme le trisaïeul de JSB…

    Son fils Hans est né en 1550 et est devenu propriétaire en 1577 du moulin de son père, ce qui laisse supposer que celui-ci (Veit) était décédé, car ses autres fils (dont je n’ai pas la référence, hélas) sont devenus propriétaires la même année.

    Sachant que Hans est mort à 76 ans en 1626, alors : quel âge aurait eu le père ?!?

    Chopin, c’est un délice !
    J’avoue avoir plus de mal avec Carl Off, que ma Maman adorait…

    Bisous,

    Jean-Jacques.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|